3 clés pour affronter 2021 dans le secteur des conserves

Le secteur des conserves doit affronter avec courage l’année 2021, après un exercice marqué par l’incertitude engendrée par la pandémie. Le bilan 2020 du secteur des conserves a toutefois été positif. Notamment en ce qui concerne les légumineuses cuites, puisque les entreprises sont parvenues à pallier les chutes des ventes dans l’hôtellerie en concentrant leurs efforts sur le retail et la consommation des particuliers.

Les doutes qui planent sur l’évolution de la Covid-19 au niveau mondial obligent les entreprises de l’alimentation à se doter d’un plan solide pour cette année, qui envisage toutes les optionset scénarios possibles : nouvelles vagues, possibles restrictions dictées par l’Administration pour freiner les contagions, fermetures intempestives d’établissements (dans l’hôtellerie comme dans le commerce), modifications des horaires du couvre-feu, voire d’éventuels confinements.

À ce titre, il existe trois clés essentielles à privilégier dans toute stratégie pour pouvoir afficher un bilan positif fin 2021. Pour ce faire, il faut tenir compte des facteurs internes et externes, tout en misant sur la souplesse et le service personnalisé. En tant que fabricants de conserves, nous devons comprendre que la demande peut être fluctuante tout au long de l’année compte tenu de la complexité de la situation sociale. Pour notre part, nous devons parvenir à y répondre le plus rapidement et efficacement possible. Mais tout cela nécessite une bonne prévision et un solide engagement de tout le personnel, que nous devons être capables de promouvoir.

Au regard de l’activité de l’an dernier, tout laisse présager que l’année 2021 sera marquée par la croissance. La consommation de conserves dans les foyers continuera d’augmenter, notamment celle des légumineuses cuites, et les exportations seront à la hausse elles aussi. Anticiper ce scénario conditionnera le succès des entreprises, qui devront prendre en compte trois facteurs essentiels.

 

1 La capacité à répondre à la demande

Élaboration de conserves au format boîteLe premier d’entre eux est la capacité à répondre à la demande, puisque l’on prévoit des pics ascendants et descendants. Cette question est vitale dans le contexte actuel car elle consolidera ou ébranlera la confiance de nos clients.

Les ventes des conserves de légumineuses ont atteint une hausse de 150 % pendant les phases les plus restrictives de l’état d’urgence et, bien qu’il semble que ce pic de croissance ne se reproduira pas en 2021, les entreprises doivent se préparer à des hausses ponctuelles et importantes.

Avoir la capacité interne d’absorber cette demande sera un facteur de différenciation. Les entreprises qui sauront y faire face seront les grandes gagnantes. Et pas seulement en ce moment. Faire preuve de réactivité déterminera la création de nouvelles relations entre clients et fournisseurs. Il ne s’agit pas de produire de manière effrénée pour faire des stocks, mais de créer une structure à la fois flexible et solide. Cela nécessite une coordination optimale entre tout le personnel : du service commercial au service industriel car si certains font tout ce qu’ils peuvent pour vendre mais que la production ne suit pas derrière, la stratégie est vouée à l’échec. De même, si certains se focalisent uniquement sur la production sans tenir compte du besoin de vendre ces produits, le résultat sera aussi négatif.

 

2 Exportation

Un autre facteur à prendre en compte pour réussir l’année 2021 dans le secteur des conserves, c’est de surveiller attentivement le marché international. Les conserves de légumineuses sont l’un des produits qui s’exportent le plus en Espagne, d’après les statistiques du ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation (MAPA), et cette tendance se poursuivra tout au long de l’année puisque les produits alimentaires espagnols sont prisés et appréciés dans le monde entier pour leur qualité.

Se lancer dans l’export n’est pas chose facile, surtout dans le domaine de l’alimentation. Il faut un certain prestige et présenter de nombreux certificats. C’est pourquoi il est important de chercher des exportateurs professionnels de conserves. Il n’est toutefois jamais trop tard pour commencer lorsque l’on s’y prépare bien. Et cette année s’y prêtera particulièrement puisque les exportations continueront à la hausse. Concernant ce point, il est fondamental de bien étudier le marché de destination et de veiller à adapter les produits en fonction des goûts et des besoins locaux en incorporant, par exemple, de nouveaux ingrédients. Il est également primordial de choisir les formats d’emballage les plus sollicités par le consommateur final.

 

3 La sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire chez Autor FoodsGarantir la sécurité alimentaire et mettre en avant cet engagement est la troisième clé à prendre en compte cette année. Il s’agit d’un concept fondamental dans le secteur des conserves, qui s’est révélé être un critère obligatoire pendant la pandémie. Les entreprises agroalimentaires espagnoles ont toujours été conscientes de ce besoin, mais aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable de parer à tous les détails. Faire les choses bien n’est plus suffisant. Il faut briller et cette excellence se mesure à travers les audits externes. Parmi les labels incontournables, il y a l’International Featured Standards (IFS). Délivré par NSF International, c’est la norme de sécurité alimentaire par excellence car elle garantit que les produits sont conformes aux standards de sécurité, de qualité et de durabilité les plus stricts.



Share This